Lutte contre le réchauffement climatique et neutralité carbone

Le climat change, sous l'influence des émissions de CO₂. Lidl Suisse s'est fixé comme objectif de les réduire. Depuis 2016, nous utilisons des ressources neutres en CO₂.

Réduction du CO₂

Pour continuer à réduire les émissions de CO2,  Lidl Suisse utilise la gestion de CO2 systématique. Elle comprend essentiellement les points suivants:

  • surveillance des émissions par un relevé annuel de l'empreinte CO2
  • objectifs de réduction de CO2 ambitieux
  • mesures de réduction concrètes dans différents domaines
  • compensation de CO2 annuelle obligatoire pour les émissions restantes

Le système de gestion du CO₂

Lidl Suisse s'était fixé comme objectif de réduire ses émissions de CO2 de 35 % d'ici 2020. Cet objectif a été dépassé : les émissions ont en effet été réduites de 46 % en 2018.

Diverses mesures ont donc été prises pour que Lidl Suisse puisse également réduire complètement ses émissions de CO2:

  • électricité provenant de centrales électriques
  • optimiser la consommation d'énergie dans le cadre de la certification ISO 55001
  • passer aux pompes à chaleur électrique
  • réduire le kilomètre logistique par une nouvelle centrale de distribution
  • passer à l'éclairage LED dans la centrale de distribution de Weinfelden
  • renoncer à la pré-réfrigération des camions par le générateur diesel

Une grande partie des émissions de CO2 vient du domaine des transports. D'ici 2030, Lidl Suisse souhaite donc livrer tous ses magasins sans aucune énergie fossile. Pour ce faire, Lidl prévoit le passage de toute sa flotte de camions au gaz bioliquide (GBL). Lidl Suisse a déjà effectué en juin 2019 un premier essai sur le terrain avec du GBL sans fossile. D'autres mesures touchent le transport et la logistique.

Empreinte carbone

Lidl Suisse analyse chaque année son empreinte carbone en prenant soin de pousser l'analyse dans les moindres détails. Outre les scopes 1 et 2 du Greenhouse Gas Protocol et les émissions indirectes liées au transport de marchandises (scope 3), le papier, les impressions et les envois, les déchets industriels, l'eau et les consommables/le matériel d'exploitation tels que les palettes et les emballages en carton ont également été analysés. Lidl Suisse travaille ainsi avec l'un des systèmes de gestion d'empreinte carbone certifiés par un organisme indépendant les plus complets de son secteur d'activité.

Science Based Targets

Lidl Suisse a signé l'Initiative Science Based Targets (SBTi) et se base ainsi inconditionnellement sur les objectifs de CO2 de l'Accord de Paris. L'Initiative Science Based Targets (SBTi) oblige les entreprises à fixer des objectifs climatiques, conformément à l'Accord de Paris et à contribuer ainsi à limiter le réchauffement climatique à 1,5 degrés Celsius.

Neutralité carbone

Lidl a été le premier grand détaillant suisse à compenser intégralement son empreinte carbone. Et ce dès 2016.

Avec nos partenaires Swiss Climate et South Pole Carbon, quatre projets de compensation ont été sélectionnés, bénéfiques pour l'environnement et apportant également une valeur ajoutée sociale.

Outre un projet en Inde, au Brésil et au Zimbabwe, nous soutenons en Suisse des agriculteurs innovants, dans la construction de petites installations de biogaz, pour la capture de méthane et l'alimentation en énergie décentralisée. Avec plus de 60 000 CHF, le projet de compensation suisse est le plus grand en termes de prix.

Les projets de compensation

Au total, quatre projets de compensation ont été retenus. Ces projets sont réalisés en Suisse, au Brésil, en Inde et au Zimbabwe. Nos projets de compensation sont certifiés par le label Gold Standard ou la norme ISO 14064-2.

  • Ce projet suisse soutient des agriculteurs dans l'exploitation d'installations de biogaz.
    Le méthane issu du fumier et du lisier est transformé en électricité et en chaleur dans une centrale de cogénération. L'électricité est injectée dans le réseau électrique et la chaleur est utilisée pour le chauffage. Cela permet également de réduire les émissions de méthane, un gaz à effet de serre nettement plus puissant que le CO2. Les agriculteurs réduisent par ailleurs leurs frais énergétiques, contribuent à un approvisionnement énergétique décentralisé et remplacent les combustibles fossiles tels que le pétrole et le gaz naturel pour la production de chaleur.
  • Au Brésil, nous aidons des entreprises dans leur transition vers une production d'énergie issue de la biomasse. La biomasse remplace ainsi le bois des forêts tropicales comme combustible. La déforestation de ces précieuses zones tropicales est ainsi réduite et la biodiversité des forêts est préservée. Cela a par ailleurs créé un nouveau marché et une demande plus élevée pour les fournisseurs locaux de biomasse.
  • La distribution de réchauds à forte efficacité énergétique aide les familles en Inde et réduit la consommation de bois de chauffage. Ces réchauds remplacent les foyers ouverts souvent utilisés par la population agricole en Inde pour cuisiner. Ils réduisent les émissions de suie et de CO2 notamment responsables du réchauffement climatique. Ils permettent également de diminuer la déforestation des surfaces boisées et d'éviter que les familles ne se tournent vers du bois de chauffage coûteux. Enfin, ces réchauds permettent de diminuer les maladies respiratoires causées par la suie et la fumée.
  • Nous soutenons un projet de protection des forêts au Zimbabwe. La priorité est donnée à l'intégration de la population locale. Cette action propose des projets de préservation des forêts visant à favoriser le reboisement, la biodiversité et la protection de la faune locale. Cela permet d'aider la population à réaliser la transition vers une agriculture et une exploitation des sols durables. Ce projet contribue à enrayer le braconnage et à protéger les espèces en danger, permet une production alimentaire écologique et durable pour la population locale et réduit le danger d'incendies.